Messages: 2501

Enregistré le: 24 Fév 2005

Message le Mer Mai 11, 2016 15:22

Ont croyait en finir avec l'abus des numéros surtaxés depuis la nouvelle loi rentrée en vigueur le 1er Juillet 2013, mais c'est pire qu'avant, bien pire.

La quasi totalité des annuaires sont passés en surtaxés, y compris l'annuaire de la poste.

LES CONSOMMATEURS ABUSES;
80% des consommateurs refusent d'appeler des numéros surtaxés, et une grande majorité des Français n'ont pas les moyens.
Imaginez devoir ainsi débourser 3 euros à chaque appel, alors que vous êtes une famille en grande difficulté financière comme plusieurs dizaines de millions de Français. Si vous devez téléphoner a une entité par jour, cela représente pres d'une centaine d'euros par mois, et plus de 1000 euros par an...

LES COMMERCANTS VOLÉS ET DETOURNÉS ;
L'open data, c'est sympa, mais dans les listes disponibles des nouvelles entreprises créées en 2012-2013-2014-2015-2016, il n'y a pas les numéros de téléphone. Les CCI peuvent communiquer les VRAIS numéros de téléphone, sous achat (très) onéreux de fichier, mais il est interdit de les ré-utiliser et publier (à ce jour). Du coup, il est quasi impossible d'obtenir les numéros de téléphones de ces nouvelles entreprises.

La supercherie des opérateurs télécom et des éditeurs consiste alors a afficher un numéro surtaxé qui simule un appel chez le commerçant (qui n'a diffusé sont numéro nulle part), de lancer deux ou trois sonneries puis de d'annoncer a l'internaute que le correspondant n'est pas joignable, et vous propose de vous mettre en relation avec un autre commerçant de la même activité et de la même ville !
Ainsi, la réputation de l'un fait le bonheur du concurrent, et / ou le consommateur aura payé dans tous les cas pour un numéro qu'il n'a finalement pas obtenu, car ni la plate-forme d'appel ni l'éditeur du site ne disposait du vrai numéro.

Si vous voulez mesurer l'état des lieux et l'ampleur de l'arnaque, il vous suffit de télécharger la dernière liste des entreprises crées en 2016 ( https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/entreprises-immatriculees-en-2016/ ) , vérifier sur le site des CCI si il existe un numéros de tel (entrer le numéro de SIREN sur le site http://www.cci.fr/web/se-developper/trouver-des-clients-des-partenaire ... -b-des-cci). Si l'entreprise n'a pas déclarée son numéro de téléphone officiellement, cherchez son entité sur Google, et testez les numéros surtaxés que proposent les annuaire qui prétendent vous mettre en relation, vous verrez que vous serez re-dirigé vers un autre commerçant que celui que vous vouliez joindre.

On reste ainsi bien ancré dans le principe de l'arnaque du consommateur, mais aussi de plus en plus du commerçant.

LES COMMERCANTS QUI PORTENT PLAINTE :
La loi de 2013 oblige l'éditeur a obtenir votre accord FORMEL pour remplacer votre numéro officiel par son propre numéro surtaxé, sinon, c'est totalement illégal !!! Il est de surcroit déloyal d'afficher un numéro de téléphone sur vos coordonnées et d'envoyer le consommateur vers votre concurrent, sur le faux principe que vous n'êtes pas joignable.

Vu que la quasi totalité des annuaires sont aujourd'hui "vérolés" par les numéros surtaxés, cela touche des millions de consultation quotidienne , qui pour la plupart, n'aboutissent pas, soit par des coordonnées qui ne sont plus mise à jour , soit que l'internaute est réfracter aux numéros surtaxés (ce qui est la plupart des Français).

L'ARCEP ainsi que la DGCCRF sont à même de recevoir des plaintes ( consommateurs et commerçants consommateurs@arcep.fr ), faites valoir votre mécontentement et vos droits en tant que commerçant ou internaute si vous ne souhaitez pas ce genre de pratique utilisée sur votre entité.

ARGENT FACILE et DU FRIC EN PAGAILLE :
Selon les domaines, l'audiotel génère environ un RPM de 30€ . Ceux qui travaillent avec de l'Adsense savent que c'est un rapport énorme ... Il est donc facile aujourd'hui de faire des annuaires par catégorie sur la base des données de l'open data, et de mettre des numéros surtaxés. Certains annuaires dépassent le million de visiteurs/jour , imaginez donc les recettes en publiant une simple base de données, sans la travailler ni l'enrichir.
Sur 1 million de VU/jour , c'est près de 30 mille euros/jour de recette, comme par exemple societe com , chiffres à la louche pour l'audiotel mais proche de la réalité.

Sur cet exemple, société.com a réalisé un chiffre d'affaire de 5 496 800,00 € en 2014 pour une douzaine de salariés seulement ( http://www.societe.com/societe/societe-428116065.html ).
Et ils sont nombreux sur le même domaine ( https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=CARBONELLI+AUTO donne une idée de ceux qui utilisent l'open data et les numéros surtaxés abusivement ).

QUELLE SOLUTION ?
Le problème est de faire payer le consommateur à chaque appel, et de surcroit pour des numéros fantômes.
Un appel équivaut a un clic, et les clics, les commerçants sont pres a payer pour les avoir, au vue des milliards d'euros par an que réalise Google avec ses annonces payables au clic. Il faut trouver le même principe, que ce soit le commerçant qui paye, car en l'état, l'internaute n'appelle pas et le commerçant perd des clients (80% de perte environ ).

On ne peut pas prendre en otage les consommateurs en laissant un laxisme s'installer qui conduit a une généralisation quasi totale des numéros surtaxés, pour le simple attrait de l'argent facile, sans un réel travail d'enrichissement. 50% de la population n'a pas les moyens d'utiliser en permanence des numéros surtaxés, et on éduque très vite ses enfants pour ne pas qu'ils les utilisent.

Il n'y a aucun argument pour défendre cette cause et légitimer l'application systématique d'une numéro surtaxé à la place d'un vrai numéro d'un commerçant . De part et d'autre, pour le commerçant qui reçoit beaucoup moins d'appel que la normale, et pour le consommateur qui ne tombe même pas sur le commerçant qu'il a souhaité appeler , c'est indéniablement un abus réprimable. La loin existe, il suffit de l'appliquer.
Haut
3 Réponses
Messages: 18093

Enregistré le: 10 Juil 2005

Message le Jeu Mai 12, 2016 4:40

N'oublie pas "Pour le cas où la mise en relation ne s'effectuerait pas, il vous est possible de demander le remboursement de cet appel surtaxé en envoyant un email ou un courrier à la société en joignant impérativement vos coordonnées, la facture téléphonique détaillée où figure cet appel ainsi qu'un RIB. Dans le cas où cette demande de remboursement se trouve justifiée, la société responsable du site web établira un versement du montant de cet appel."
Haut
Messages: 1965

Enregistré le: 15 Jan 2012

Message le Jeu Mai 12, 2016 10:18

Derrière les numéro surtaxé, il y un très souvent numéro local.

C'est chiant, mais c'est trouvable.
Haut
Messages: 22678

Enregistré le: 8 Aoû 2004

Message le Dim Mai 15, 2016 14:12

le gros du CA de societe.com c'est, il me semble, la vente de bilan ou d'informations sociétés
Haut