Messages: 18

Enregistré le: 22 Avr 2009

Message le Mer Avr 22, 2009 11:46

Re-bonjour, c'est encore moi, j'ai décidé d'ouvrir un nouveau post afin de ne pas polluer mon precedent sujet sur lequel on m'a posé la question qui a fait s'agiter mes neuronnes.

Es-tu un auto-entrepreneur ?

Et là, j'ai de suite chercher a savoir ce que cela signifié, je me suis rendu sur un site web (url) sur lequel, ils expliquent vaguement ce qu'est un "auto-entrepreneur".

En lisant bien ce sujet qui me parait fort interessant étant donné que le travail en ce moment ne court pas les rues et que mon avenir est dans le domaine du web, j'aimerais savoir precisement quelles sont les regles et démarches a suivre afin de se lancer ?

La question peut paraitre assez vague a premiere vue, ca faisait deja un petit moment que je me demandé si je ne ferais pas mieux de me mettre "a mon compte" dans un domaine que je pratique et "pense" connaitre plutôt que de trimer chaque jours en interim.

Jusque là, je ne pensais pas cela faisable, mais en voyant le sujet je me dis que j'ai peut-etre une chance de concrétiser un projet, qui, jusqu'a maintenant été rester en suspens...

Afin d'etre sur des demarches et des obligations a tenir, je vous demande ici-meme si en matiere de créations de sites web, agé de 20 ans, il m'est possible de me lancer dans une telle "carriere" ? :wink:

Merci de repondre a cette question qui est forte "imprécise" et dont je n'ai pas su correctement tourner les phrases (et en suis désolé).
Haut
16 Réponses
Messages: 84

Enregistré le: 1 Aoû 2008

Message le Mer Avr 22, 2009 12:07

Bonjour,

Au prix ou tu compte les faire, non c'est pas faisable :wink:

Tu l'as dit par toi même, 200€ pour une semaine de travail.
Il reste 3 autres semaines donc 2x300€ encore = 800€ / mois.. bof bof..
Sans compter les périodes ou tu seras en prospection de client, tous les frais à cette prospection, les impots car au début le travail ne tombe par du ciel.
Compte donc 400 euros de salaire ! :wink:

Renseigne toi, vas à la chambre des commerces de ta ville pour qu'ils te guident déjà un peu mieux pour ton projet.

Non, l'âge n'est pas un obstacle, pour info, j'ai moi même créer ma première boite à l'age de 19 ans en partant de rien.

Bonne chance !
Haut
Messages: 18

Enregistré le: 22 Avr 2009

Message le Mer Avr 22, 2009 12:12

Lorsque je parlais de prix sur le precedent post, ceci prennait en compte "un coup de main" et non un "metier" :D
Si, je peux avoir acces au statut d'auto-entrepreneur, il va falloir definir une charte avec des regles et donc des tarifs bien plus élevés.

Merci d'avoir repondu a ma question, je vais me renseigner tres rapidement aupres de ma chambre de commerces.
Haut
Messages: 2636

Enregistré le: 16 Juin 2005

Message le Mer Avr 22, 2009 12:45

Le statut dope la création d'entreprise

Sinon il y avait ce thread pour des questions-réponses à ce sujet:
http://forum.webrankinfo.com/auto-entrepreneur-nouveau-statut-partir-j ... 92576.html
Haut
Messages: 984

Enregistré le: 8 Nov 2005

Message le Sam Avr 25, 2009 11:46

ce statut permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité à titre principal ou complémentaire pour augmenter leurs revenus, avec des démarches simplifiées.

et le journal pourrait aussi ajouter en complément que ces nouvelles "entités" viennent manger le pain des "vraies" entreprises.. :roll:
Haut
Messages: 2636

Enregistré le: 16 Juin 2005

Message le Sam Avr 25, 2009 13:19

honolulu a écrit:
ce statut permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité à titre principal ou complémentaire pour augmenter leurs revenus, avec des démarches simplifiées.

et le journal pourrait aussi ajouter en complément que ces nouvelles "entités" viennent manger le pain des "vraies" entreprises.. :roll:

Cela manque de développement !

Pour beaucoup ce nouveau statut ne fait que créer des entrepreneurs pauvres. En quoi ceux-ci viennent-ils manger le pain des entreprises qui ne sont pas dans ce statut ?

Tout le monde a le droit de manger. Non ?
Haut
Messages: 37

Enregistré le: 25 Mar 2009

Message le Sam Avr 25, 2009 14:20

Demande de documentation :

Au passage, si quelqu'un a un bon site (sous la main) qui résume et explique un peu « le status d'auto-entrepreneur » pour la Belgique ou « comment devenir auto-entrepreneur » pour la Belgique, ça m'intéresserais.
Haut
Messages: 2636

Enregistré le: 16 Juin 2005

Message le Sam Avr 25, 2009 14:48

nicolas.laruelle a écrit:Demande de documentation :

Au passage, si quelqu'un a un bon site (sous la main) qui résume et explique un peu « le status d'auto-entrepreneur » pour la Belgique ou « comment devenir auto-entrepreneur » pour la Belgique, ça m'intéresserais.


ça n'existe peut-être pas en Belgique puisque cela a été voté en France dans le cadre de la loi sur la modernisation de l'économie. Ce n'est pas un réglement européen.
Haut
Messages: 37

Enregistré le: 25 Mar 2009

Message le Sam Avr 25, 2009 18:15

bee_human a écrit:
nicolas.laruelle a écrit:Demande de documentation :

Au passage, si quelqu'un a un bon site (sous la main) qui résume et explique un peu « le status d'auto-entrepreneur » pour la Belgique ou « comment devenir auto-entrepreneur » pour la Belgique, ça m'intéresserais.


ça n'existe peut-être pas en Belgique puisque cela a été voté en France dans le cadre de la loi sur la modernisation de l'économie. Ce n'est pas un réglement européen.


intérressant ! merci pour l'info et merci d'avoir pris la peine de me la donnée.
Haut
Messages: 22671

Enregistré le: 8 Aoû 2004

Message le Ven Mai 01, 2009 17:05

bee_human a écrit:
honolulu a écrit:et le journal pourrait aussi ajouter en complément que ces nouvelles "entités" viennent manger le pain des "vraies" entreprises.. :roll:

Cela manque de développement !
moins de charge, donc moins cher. Surtout que beaucoup d'auto entrepreneur néophytes continuent de penser en salarié et de ramener leur tarif à leur salaire journalier moyen (en oubliant qu'ils ne travailleront pas tous les jours (recherche de clients, vacances, maladies, ...)
A terme, quel intérêt aura une entreprise d'embaucher un salarié ? aucun. Avec un autoentrepreneur, finis les problèmes des 35h, des CP, des DP, des licenciements, etc... bonjour la flexibilité maximale : on pourra dire à l'autoentrepreneur "demain on arrête tout !"
Haut
Messages: 984

Enregistré le: 8 Nov 2005

Message le Ven Mai 01, 2009 20:29

Merci Leonick, j'avais laissé tombé la discussion et je n'avais pas le courage d'argumenter mais mon intervention allait dans le sens que tu décris :wink:
maintenant, j'y retourne :mrgreen: :arrow:
Haut
Messages: 4055

Enregistré le: 18 Oct 2006

Message le Ven Mai 01, 2009 20:53

Ben disons que le gros plus de ce statut c'est de permettre aux gens de se lancer sans trop de contraintes, comme les 3000 € ursaff par exemple.


Donc tente !
Haut
Messages: 2636

Enregistré le: 16 Juin 2005

Message le Ven Mai 01, 2009 21:09

Leonick a écrit:
bee_human a écrit:
honolulu a écrit:et le journal pourrait aussi ajouter en complément que ces nouvelles "entités" viennent manger le pain des "vraies" entreprises.. :roll:

Cela manque de développement !
moins de charge, donc moins cher. Surtout que beaucoup d'auto entrepreneur néophytes continuent de penser en salarié et de ramener leur tarif à leur salaire journalier moyen (en oubliant qu'ils ne travailleront pas tous les jours (recherche de clients, vacances, maladies, ...)
A terme, quel intérêt aura une entreprise d'embaucher un salarié ? aucun. Avec un autoentrepreneur, finis les problèmes des 35h, des CP, des DP, des licenciements, etc... bonjour la flexibilité maximale : on pourra dire à l'autoentrepreneur "demain on arrête tout !"


C'est un peu lapidaire. Sur quels chiffres statistiques peux-tu appuyer ce que tu avances ? Pas les deux-trois réactions de WRI tout de même ?

Il y a du vrai dans ce que tu dis mais il convient de ne pas généraliser. Il faut attendre la première année pour se faire une idée. Pour le moment, ce n'est sans doute pas les auto-entrepreneurs qui sont à l'origine de la baisse des carnets de commandes des entreprises.
Haut
Messages: 22671

Enregistré le: 8 Aoû 2004

Message le Sam Mai 02, 2009 8:39

bee_human a écrit:C'est un peu lapidaire. Sur quels chiffres statistiques peux-tu appuyer ce que tu avances ? Pas les deux-trois réactions de WRI tout de même ?
Il y a du vrai dans ce que tu dis mais il convient de ne pas généraliser.
si tu regardes comment s'est comportée la profession depuis une dizaine d'années, cela parait évident :
fin des années 90, tensions sur les salaires, car pas assez de chômeurs, alors le syntec déclame qu'il manque des informaticiens pour le passage à l'an 2000. On transforme donc, en 6 mois, des complets néophytes en analystes programmeurs.
L'an 2000 passé, il y a trop d'informaticiens et donc le chômage augmente dans la profession, faisant la joie des SSII, car les salaires peuvent diminuer (et c'est ce qui est arrivé). Rebelotte avec le passage à l'euro, où l'on forme encore des gens sans connaissance informatiques en 6 mois sur des langages d'avenir (cobol, même objet :lol: ). Là, avec ces 2 vagues de formations, on peut être tranquille sur les salaires. Mais non, pas encore, alors on les nomme cadre ces informaticiens, comme cela on leur fait un forfait annuel, plus besoin de compter les heures sup.
Et puis on se répand à longueur d'interview sur la difficulté de trouver des informaticiens compétents et hop, début 2008, l'informatique fait partie des domaines pour lesquels l'immigration choisie est accordée. Et puis on rajoute les recrutements récurrents de stagiaires pour remplir les postes de salariés (quand je vois des annonces "urgent, cause surcroît d'activité cherche stagiaire" je me dit qu'il y a un énorme problème).
Si on ajoute encore le fait que le syntec a fortement oeuvré pour la mise en place des contrats de mission (cdd pour la durée d'une mission), que les ssii faisaient (et font encore) ce qu'on appelle du délit de marchandage, qu'une très grande partie des annonces passées ne correspondent à aucun souhait d'embauche réel (c'est, au mieux pour répondre à un appel d'offre et là on aura 10 annonces de SSII différentes pour 1 seule embauche, au pire pour faire de la pub en direction de leurs clients et dire "je suis en pleine croissance, la preuve j'embauche" en passant par la constitution à bon compte de cv à présenter aux clients, juste histoire d'avoir une quantité de cv à montrer).
L'offshore pose pas mal de problème de suivi de qualité et, en plus, les SSII indiennes se sont alignées sur les tarifs occidentaux. Et puis, avoir un stagiaire ingénieur, à 300€ par mois, ça défit toute concurrence, non ?
Il y a même eu aux états unis des plateformes de travail informatique offshore, à quelques miles des côtes, juste histoire de ne pas avoir à appliquer le salaire minimum légal aux states.

Donc fort de cette antériorité, crois-tu que les SSII vont être prévenantes envers les auto entrepreneurs ? qu'un auto entrepreneur qui n'a jamais eu à faire avec des "requins" va savoir se défendre ? quand le prospect va leur dire "mais ce site internet pour 1000 € c'est trop cher, j'ai un de vos concurrents qui me le fait pour 500 €" combien vont s'aligner sur cette soit disant proposition ?

Oupss, c'était long :wink:
Haut
Messages: 984

Enregistré le: 8 Nov 2005

Message le Sam Mai 02, 2009 13:40

long mais bon :mrgreen:
moi, j'aime aussi ce post sur l'auto-entrepreneur : http://www.webmaster-hub.com/index.php?s=&showtopic=46165&view=findpost&p=301117
Haut
Messages: 2636

Enregistré le: 16 Juin 2005

Message le Dim Mai 17, 2009 7:43

Sinon, il y a un "article" du monde avec les pour et les contres + les commentaires. C'est intéressant.
Ce qui est alarmant ce sont les réactions qui disent que des auto-entrepreneurs se retrouvent avec des appels de fonds de l'URSSAF alors qu'ils n'ont encore rien gagné (ils doivent confondre avec le régime de micro-entreprise ?).
Beaucoup pensent que cela vient en concurrence déloyale avec les autres entreprises à causes des charges, sauf qu'il faudrait vraiment simuler cela puisque pour l'auto-entrepreneur les charges s'appliquent sur le CA et que toute activité a des charges.
Pour certaines activités, il faut même débourser beaucoup au début sans nécessairement avoir les recettes à la même vitesse.
Il y a aussi l'aspect politique: un auto-entrepreneur en plus c'est l'effet kiss cool, souvent un chômeur en moins et une entreprise en plus. Mais comme le notent certains, on ne s'improvise entrepreneur comme cela. Cela risque aussi d'en briser un paquet.

L'article est là.
Haut
Messages: 984

Enregistré le: 8 Nov 2005

Message le Dim Mai 17, 2009 8:18

Merci pour l'article :wink:

On peut toutefois déplorer que [...] l'auto-entreprise amène une forme de concurrence déloyale vis-à-vis des traducteurs libéraux inscrits à l'Urssaf, qui payent de lourdes charges sur leurs revenus (environ 50 %) quand un traducteur auto-entrepreneur ne paye que 20,5 %.


Je suis en entreprise individuelle, et je ne comprends pas comment des gens peuvent me faire de la concurrence à hauteur de charges de 21 % alors que je suis presque à 50 % !


Constatation commune trouvée chez les "pour" et chez les "contre"... :wink:
et je partage totalement ce sentiment... :cry:
Haut